Les nouvelles brèves
Prochaine activité:
Journées décourvertes du broussaillage sur lapins

Reportages dernières activités:
Reportage galette
Journée broussaillage - juin 2016

Visitez notre page
Facebook
Accueil Expositions Choisir un chiot pour l'exposition

Choisir un chiot pour l'exposition

Avant de commencer, il faut savoir que votre parcours d'exposant sera composé de beaucoup de joie mais aussi quelque fois de désillusion.

Présenter son chien en exposition ne s'improvise pas. Comme toute activité, elle s'apprend. Personne n'irait concourir aux Jeux Olympiques en saut d'obstacle sans avoir auparavant appris à monter à cheval, s'être entrainé et avoir entrainé sa monture ! Par ailleurs, les cavaliers commencent toujours par des petits concours régionaux avant d'affronter les grandes compétitions où ils se mesurent aux champions !

Cependant, les expositions sont très importantes pour pouvoir apprécier le "cheptel français". Cela vous permettra également d'avoir un avis sur les qualités mais aussi les défauts de votre petit clown blanc. (aucun chien n'est parfait)

 

expos leveurs

Vous avez donc décidé de prendre un chien dans le but de l'exposer. Avant de choisir votre chiot, il y a plusieurs précautions à prendre.

Le choix de l'éleveur

Pour sélectionner votre élevage, nous vous conseillons tout d'abord d'aller faire un tour en exposition canine. Si vous n'avez jamais fait d'exposition, il vaut mieux choisir un éleveur qui pourra vous « coacher ». Les conseils et le soutien seront bien plus précis et judicieux, si l'éleveur lui même a l'habitude de faire des concours. Il sera même parfois heureux de vous y emmener !

Cela vous permettra d'apprécier les résultats des chiens en exposition. Il faudra prêter attention au caractère des chiens que vous voyez . Un chien qui montre des signes d'inquiétude sur un ring, qui refuse d'avancer, peut transmettre ce défaut à sa progéniture. Cela peut provenir d'un facteur génétique ou des conditions de vie du chien. Ne pouvant déterminer avec exactitude l'origine de ce comportement, il vaudra mieux éviter les portées provenant de cet étalon ou lice. Cependant, les résultats ne font pas tout. Il ne suffit pas de faire un mariage de deux champions pour avoir des champions.

Par ce biais, vous éliminerez certains éleveurs mais vous ne pourrez pas faire un choix définitif.

Profitez de votre présence en exposition, pour discuter avec les éleveurs. Cela vous permettra de récolter de précieux conseils sur la race et son entretien. Éventuellement, vous aurez un listing des portées nées ou à naître. Attention cependant à ne pas vous précipiter sur la première portée à votre disposition.

Il faut savoir être patient et vous devrez peut être parcourir une longue distance pour trouver le chiot qui vous convient. Mais ne dit-on pas quand on aime on ne compte pas!

Vous pourrez également y rencontrer le Club Français du Westie qui vous indiquera des noms d'éleveurs sérieux. Posez toutes les questions, cela facilitera sûrement votre choix.

Ensuite vous devrez aller directement chez l'éleveur. C'est à ce moment là que vous pourrez voir les conditions de vie des chiens. N'hésitez pas à visiter plusieurs élevages afin d'avoir des points de comparaisons. N'éliminez pas les "petits éleveurs", ils n'ont parfois de petits que la taille des installations.

En effet, vous trouvez dans certains petits élevages des chiens de grandes qualités. D'autant plus qu'ils ont du temps à consacrer au chiot et à sa socialisation. Ce qui est très important pour l'exposition.

Faites très attention aux conditions de vie des petits westies. Des chiens et des chiots qui vivent uniquement en cage et qui ne voit jamais l'homme seront craintifs. Même si on ne veut pas faire d'exposition, on ne devrait jamais acheter chez de tels éleveurs, et de plus les chiens craintifs ne seront pas de bons chiens en exposition. Nous vous rappelons qu'un chien en exposition doit avoir de la présence et dégager de la joie de vivre.

Le choix du chiot

Ça y est vous avez choisi votre éleveur, vous vous êtes assuré du sérieux de son travail (sélection, tenue de l'élevage...). Maintenant commence le travail de sélection du chiot.

Soit vous décidez de prendre un jeune de 6 mois, pour être tout à fait sûr qu'il est bien construit, que sa dentition est bien placée, que son mouvement et son tempérament sont déjà bien fixés. Sachez qu'en achetant un jeune de 6 mois, vous pouvez exiger un certain nombre de garanties de la part de l'éleveur. Bien entendu, un jeune de cet âge, entrainé et construit pour l'exposition, vous coutera bien plus cher qu'un chiot de 3 mois (deux à trois fois le prix d'un chiot en fonction de la qualité du sujet).

Soit vous décidez de prendre un chiot de 3 mois, sachez cependant que des incertitudes persistent, et l'éleveur, même le plus sérieux ne peut pas tout garantir à cet âge. Un chiot peut être sélectionné à 8 semaines.

Il faut d'abord faire attention au comportement du chiot. Lorsque l'éleveur vous apporte les chiots, faites attention à leurs attitudes. Viennent-ils naturellement vers vous, la queue est-elle frétillante? Il faut vérifier qu'ils aiment être en contact avec l'homme.

 

chiots aiment homme

 

Sont-ils curieux, joueurs? Pour voir cela, tapotez sur le sol avec vos doigts. Un chiot bien dans sa peau va venir vous voir pour jouer. Un chiot qui irait se cacher derrière ses frères et sœurs aura tendance à être craintif. Attention, c'est un critère important (voire éliminatoire) pour la confirmation.

Après cette première observation, prenez votre temps pour les voir évoluer, se déplacer. A cet âge, la démarche n'est pas fixée, mais on peut voir l'aisance du mouvement et l'équilibre morphologique en mouvement. Demandez à l'éleveur de faire marcher un par un, les chiots sélectionnés, en les attirant avec un jouet ou une friandise. Regardez la démarche et la tête. Le chiot doit avancer d'un pas décidé, marcher la tête bien haute, la queue bien droite. Retenez ceux qui se pavaneront devant vous et ne quitteront pas des yeux leur éleveur.

Pour cette étape, vous pouvez vous faire aider de l'éleveur si vous n'êtes pas sûr de pouvoir faire la pré sélection.

La morphologie

Vous devrez « ausculter » tous les chiots que vous aurez pré-sélectionnés. C'est le moment de les poser sur la table. Votre éleveur doit déjà les avoir habitué à être posés sur la table et entrainé à se tenir en statique grâce à une friandise.

 

chiot statique                                     

 

 

 

 

 

 

 

 

            chiot statique3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Touchez les angulations d'épaule et de jarret.

Le chiot doit avoir un dos court. Tâtez le dos, qui doit être droit et ferme (n'appuyez pas trop cependant, n'oubliez pas qu'un chiot n'est pas soudé). Le westie doit avoir un "gros derrière", une ossature forte.

La tête et la dentition retiennent également votre attention. Votre éleveur a déjà du regarder le placement de la mâchoire, mais là encore tout peut bouger au changement de dentition. La tête doit être large, les oreilles bien placées même si elles ne sont pas encore redressées. Vérifier la longueur du chanfrein qui ne doit pas être plus long que le crâne.

Attention au poil. le chiot ne doit pas avoir trop de poil c'est souvent le signe d'un poil mou qui est un défaut chez le westie. Le poil doit faire des pics bien blancs et être plaqué sur le corps.

Le fouet (la queue) doit être bien droit et non courbé.

 

chiot statique2

 

Les membres antérieurs doivent être droits. Le pied ne doit pas tourner. Les membres postérieurs doivent être parallèles (pas arqués vers l'intérieur ou l'extérieur).

Vous avez choisi le chien le plus joyeux, le plus curieux, la tête bien haute et le plus prométeur en construction. C'est surement le leader de la portée et c'est tant mieux. C'est ce que l'on cherche chez un chiot d'exposition. Il aura de l'assurance et donnera le meilleur de lui même en exposition pour être le plus beau. Et oui, le westie est fier de sa personne.

Un chien de cette qualité se démarquera de lui même, il vous fera comprendre que vous ne devez pas hésiter, que c'est lui le plus beau.

L'éducation du chiot

Vous avez enfin votre chiot. Toute la famille est ravie. Le travail ne fait que commencer. L'éleveur à commencé l'éducation mais vous devez continuer. Le westie est un terrier, il est donc fier et un peu têtu. Pour notre plus grand bonheur, il est joueur.

Cela va être la base de notre éducation. Votre petite boule blanche va beaucoup apprendre par le jeu.
Un petit exemple: l'apprentissage de la laisse.

Achetez une petite laisse d'exposition en nylon. Elle a l'avantage d'être légère. Passez la laisse autour du cou de votre chiot sans trop serrer. Cela va le gêner un peu au début. Il faut alors détourner son attention. Prenez un jouet "pouic-pouic" qui attirera son attention. Appelez le par son prénom avec le jouet. Très vite, il portera plus attention au jouet qu'à la laisse.
Quand il vient vous le félicitez avec des caresses ou des petites friandises (gruyère par exemple)

Il va falloir également lui apprendre le brossage dès tout petit. Votre toiletteur et vous même (si vous avez décidé d'apprendre l'épilation) n'en serez que plus heureux. Il faudra également lui apprendre le statique.

De petites séances d'éducation seront efficaces si elles sont régulières.

Pour l'exposition, il faut créer une vrai complicité avec votre chien et pour cela rien de mieux que le jeu. N'oubliez pas que votre westie est un terrier. Donc, il adore vous faire plaisir. Félicitez le avec exagération quand il faut quelque chose de bien.

En revanche, attention à une répression trop sévère qui pourrait rendre le chien peureux. Vous obtiendrez l'effet inverse à celui souhaité.

L'apprentissage du ring

Les expositions sont souvent bruyantes avec beaucoup de monde. Il faut habituer votre chiot. Pour cela, emmenez le avec vous dans des endroits peuplés (marché, centre ville, grand magasin). Vous pouvez également l'emmenez en exposition avec vous afin de l'habituer à l'ambiance et aux autres chiens.

 

chiot expo

 

Il va également falloir lui apprendre la marche spécifique sur le ring et le statique. Le chien doit marcher à vos côtés sans tirer ni trainer derrière vous. Vous le ferez marcher sur votre gauche (norme en cynophilie). La marche doit être assez rapide pour montrer le dynamisme du chien. Vérifier que la tête reste bien haute ainsi que le fouet.

Le statique est une position fixe que doit garder le chien pour que le juge puisse apprécier sa construction. Pendant cette phase le chien doit avoir la tête bien haute ainsi que le fouet. Les pattes arrières devront être assez en arrière pour mettre en valeur les angulations. Les pattes avant seront bien droites et positionnées sous le chien.

 

statique

 

N'hésitez pas à faire manipuler votre chiot par des étrangers, ainsi il ne sera pas stressé par le juge quand celui-ci lui ouvrira la gueule pour regarder les dents.

Bien sûr, en plus des conseils ci dessus, votre éleveur et le Club Français du Westie pourront vous orienter et vous aider dans le choix du chiot et de son éducation pour l'exposition.

 

 

Mis à jour (Jeudi, 23 Février 2012 18:11)