Les nouvelles brves
Accueil Santé Fibrose Pulmonaire du westie Programme de recherche Fibrose Pulmonaire Idiopathique

Programme de recherche Fibrose Pulmonaire Idiopathique

VOUS ÊTES VÉTÉRINAIRE, ÉLEVEUR OU PROPRIÉTAIRE DE WESTIES ?

CETTE INFORMATION VOUS CONCERNE

LE CLUB FRANçAIS DU WESTIE COLLABORE AU PROGRAMME DE RECHERCHE SUR
LA FIBROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE
CE PROJET EST SOUTENU PAR LA
DIRECTION GéNéRALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE
DU MINISTèRE DE L'AGRICULTURE

Cette présentation a été conçue en 2011 et revue en 2013 par le Club Français du Westie et l'équipe du Pr. Cécile CLERCX, Professeur de Médecine des Animaux de Compagnie à la faculté de Médecine Vétérinaire de l'Université de Liège.

Qu'est-ce la Fibrose Pulmonaire Idiopathique ?

C'est une maladie respiratoire, chronique et fibrosante des poumons, d'origine inconnue, conduisant à court terme à une insuffisance respiratoire. Elle se traduit par une intolérance à l'effort, de la toux et des difficultés respiratoires (halètement, mouvements respiratoires plus amples voire cyanose). L'origine de cette maladie n'est actuellement pas encore déterminée, bien qu'une base génétique soit suspectée. Il est difficile de la diagnostiquer : il est nécessaire d'exclure d'autres maladies respiratoires chroniques par différents examens complémentaires : radiographie, bronchoscopie, analyse du liquide de lavage alvéolaire, scanner ; le diagnostic définitif étant établi par l'analyse histologique d'un échantillon de poumon, prélevé du vivant de l'animal ou après sa mort. La maladie peut également être confondue avec une maladie cardiaque à l'examen clinique car l'auscultation des poumons ressemble à celle notée lors d'œdème pulmonaire (crépitements).

Cette affection touche les terriers, et particulièrement le West Highland White Terrier.

Quels sont les objectifs du programme de recherche ?

Les objectifs du programme sont les suivants:

Identifier des bio-marqueurs c'est-à-dire des molécules que l'on peut doser dans le sang ou dans le liquide de lavage alvéolaire, permettant de diagnostiquer la maladie sans recourir à une biopsie pulmonaire,

Mieux comprendre la manière dont s'installe la fibrose et ainsi, peut être découvrir un remède à cette maladie actuellement incurable,

Déterminer les gènes impliqués dans cette maladie afin de développer des tests génétiques de diagnostic et de dépistage.

Ainsi, pouvoir évaluer le risque pour un westie de développer la maladie permettra de diminuer sa fréquence, de dépister les reproducteurs et de mieux gérer les accouplements.

Il n'est pas question d'éradiquer la maladie ou de stériliser les chiens porteurs, ce qui diminuerait la diversité génétique globale de la race, mais d'utiliser ces tests comme une aide à la sélection. Ce premier objectif entre dans les missions de base d'un club de race, mais les enjeux sont plus vastes : en effet, cette maladie existe aussi chez l'homme ; très peu de connaissances sont acquises sur la génétique de cette affection rare, malgré de nombreuses études en pneumologie humaine.

L'enjeu est de taille en santé publique : en effet la mortalité liée à cette affection est telle que la majorité des patients décède dans les trois années suivant le diagnostic. Toutes les informations obtenues chez le chien pourront bénéficier également à la recherche en médecine humaine et participeront ainsi au développement de thérapies pour le westie et l'homme.

Comme nous, vous êtes sensibles à préserver la santé de votre westie, mais aussi celle de la race WHWT, vous souhaitez en savoir plus sur cette affection, vous seriez heureux d'apporter votre contribution dans cet enjeu de santé publique?

Participez au programme de recherche sur les bases génétiques de cette maladie.

Il va sans dire que de nombreux élèments concernant la FPI ne sont pas disponibles en médecine vétérinaire. Les vétérinaires cherchent encore à déterminer s'il s'agit ou non d'une maladie à part entière. C'est pour cette raison que le CFW a décidé de collaborer avec la Faculté de Médecine Vétérinaire (FMV) de l'Université de Liège (Ulg), afin de codifier les caractéristiques spécifiques à cette affection.

Cette recherche est menée par l'équipe du Pr. Cécile CLERCX, en collaboration avec le Pr. Jean-Luc CADORÉ, de l'école Vétérinaire de LYON, ainsi qu'avec le Pr. Valérie CHETBOUL et les Dr. Ghita Benchekroun et Cécile Damoiseau, de l'école Nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort.

Que fait l'équipe de la faculté de Médecine Vétérinaire (FMV) de l'Université de Liège ?

Cette équipe a besoin de prélèvements de westies atteints de FPI (maladie confirmée par un diagnostic histologique) et de ceux de westies sains (préfèrentiellement des westies âgés, indemnes cliniquement).

Elle collecte les prélèvements sanguins de West Highland White Terrier, avec les informations sur leur généalogie, leur santé et leur environnement, et lorsque le nombre de westies sains et malades collectés sera suffisant (un grand nombre d'animaux sera nécessaire), et réalisera des analyses génétiques qui consistent à comparer les génomes (ensemble de tout l'ADN des chromosomes) des westies malades aux génomes des westies sains.

Comment participer au programme de recherche ?

Contactez le Club Français du Westie qui vous donnera toutes les informations utiles et la marche à suivre pour effectuer les prélèvements ou la démarche diagnostique.

Une plaquette d'information sur la Fibrose est disponible sur notre site.

Le programme de recherche de l'université de Liège est à votre disposition sur le site de l’ULG.

Mis à jour (Jeudi, 16 Novembre 2017 10:46)